Le dire ou ne pas le dire?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le dire ou ne pas le dire?

Message  Admin le Ven 4 Sep - 15:26

Selon moi et beaucoup de weres (otherkins version animaux), affirmer partout que l'on est un garou peut être légitime dans le sens où on clame également qu'il ne s'agit pas là d'une vérité mais d'une impression personnelle. Et comme l'a dit Dragonshyre dans un autre sujet, peu importe la façon dont on s'exprime sur ces deux points... étant donné que cela fait appel à la personnalité de chacun. D'ailleurs, je vous rassure, la plupart des weres sont bel et bien discrets à ce sujet.

Je voudrais préciser autre chose, qui selon moi est important.
Peu importe la force d'expression par laquelle on évoque ce qui nous apparait comme notre essence, j'espère qu'en aucun cas cela sert à affirmer une quelconque supériorité par rapport aux autres! Là ça me décevrait beaucoup.
Que l'on soit humain, loup, vampire, dragon, elfe, ange, démon, ou autre, tous à mes yeux sommes égaux. Sans forcément basculer dans un discours moralisateur, chacun de nous est simplement ce qu'il est et nous avons chacun nos qualités et nos défauts, peu importe la "race".
Installer une base égale est primordiale dans toute tentative de communication sereine.

Seulement la société dans laquelle nous vivons cette vie ici-bas nous empêche d'exprimer qui nous pensons être. Au bout d'un moment, c'est frustrant.

_________________
Quand les Êtres Humains choisiront de se tourner à nouveau vers la Nature, ô combien ils seront étonnés de redécouvrir la Lumière Source, partout, autour d'eux, et en eux. L'Equilibre du Monde commence à l'intérieur de Soi. Mais la Sagesse de la Voie des Anciens sait qu'il nous faut encore du Temps et de la Patience avant d'atteindre une acceptable Harmonie. Qu'il en soit ainsi! L'Expérience de la Vie est soeur de la l'Evolution. Découvrir, Apprendre, Transmettre. Ainsi traversait autrefois les âges, l'héritage de la Connaissance...
avatar
Admin
Fondateur

Messages : 220
Date d'inscription : 28/08/2009
Age : 30
Localisation : Dans le passé, prêt à ressurgir si besoin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le dire ou ne pas le dire?

Message  LackeDragon le Ven 4 Sep - 16:12

Personnellement, je ne le dis qu'aux personnes en qui j'ai réellement confiance. J'ai vu beaucoup trop d'Otherkin se faire rejeter pr la suite de cette annonce. Certes, je l'ai dévoilé ici, ce qui déroge à la règle... mais je suis persuadé que Arky en fera bonne usage ^^
avatar
LackeDragon
Garde Draconique du Forum

Messages : 64
Date d'inscription : 28/08/2009
Age : 26
Localisation : Haute Marne, Chaumont

http://lackedragon.deviantart.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le dire ou ne pas le dire?

Message  Invité le Ven 4 Sep - 16:15

JE n'ai jamais prétendu à une quelconque supériorité je tiens à le dire Smile

Maintenant, je ne clame pas non plus partout dans la rue mon coté Dragon, mais même sans le nommer il reste là^Wink Les gens prennenst ça pour une vision différente des choses, pour un feeling différent, pour un fluide, etc

Chacun sa conception mais je le clame surtout d'une façon claire et précise, je suis fiert d'être qui je suis et qu'importe les autres ^^ Je le clame surtout en moi, dans ma confiance Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le dire ou ne pas le dire?

Message  Coontail le Mer 4 Nov - 2:05

Un soucis non négligeable est la quantité d'otherkins dans les communautés de roleplay...Qui laisse toujours planer un "Oui ou non son coté animal est superficiel ou réel ?"
Alors...en parler...oui...mais uniquement si on en ressent le besoin, et en privé, afin de pouvoir approfondir l'explication...
De mon coté, je ne l'ai dit qu'à 3-4 amis qui le sont également...et idem pour ceux qui ont eu l'occas de consulter mon blog a l'époque... je n'ai pas pris trop de risques au final.

Coontail
Membre de la Communauté

Messages : 20
Date d'inscription : 17/10/2009
Age : 24

http://www.furaffinity.net/gallery/arkloud/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le dire ou ne pas le dire?

Message  Akhila le Jeu 5 Nov - 1:36

Personnellement j'en reviens toujours à la même question: quel intérêt?

Ce type d'expérience est extrêmement difficile à appréhender pour des personnes qui n'y sont pas familier. J'ai eût des périodes des ma vie où je n'en parlais pas, des périodes ou une bonne partie de mes amis/relations étaient au courant, et actuellement, quelques rares personnes savent et les autres sont juste d'accord sur le fait que je suis une personne féline, sans nécessairement être vraiment familier avec le concept de thérianthropie ou otherkin.

Et ben, ça marche très bien comme ça. Que pourraient faire ces personnes de plus pour moi, à part comprendre que je peux agir de telle ou telle sorte car je suis d'après eux "un peu félin au fond"? Expliciter la situation en sortant des définitions n'ajoute pas à la qualité de vie que j'ai déjà, donc... l'intérêt est réduit pour ma part.

Je pense qu'il y a beaucoup de "jeunes" qui ressentent le besoin de raconter ce qu'ils sont sur tous les toits parce qu'ils ont besoin de se construire identitairement parlant et ils espère recevoir un genre de prestige ou la fascination des autres pour leurs personnes. J'ai rarement vu d'autres motivations dans le passé à ce sujet, relativement aux personnes que j'ai croisées.
avatar
Akhila
Membre de la Communauté

Messages : 82
Date d'inscription : 25/10/2009
Localisation : France

http://akhila.feralscribes.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le dire ou ne pas le dire?

Message  Coontail le Jeu 5 Nov - 9:17

Je suis entièrement d'accord avec ce que tu dis, mais malgré tout, tout le monde n'a pas l'occasion de mettre un mot sur son état sans passer par une tierce personne =/

EDIT : En parler a ses proches parents reste néanmoins absolument inutile a moins que vous ne deviez justifier un changement brutal d'appréhension du monde qui vous entoure, et encore...vous pouvez toujours dire que vous êtes fatigués.

Coontail
Membre de la Communauté

Messages : 20
Date d'inscription : 17/10/2009
Age : 24

http://www.furaffinity.net/gallery/arkloud/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le dire ou ne pas le dire?

Message  Akhila le Dim 6 Déc - 23:32

Coontail a écrit:Je suis entièrement d'accord avec ce que tu dis, mais malgré tout, tout le monde n'a pas l'occasion de mettre un mot sur son état sans passer par une tierce personne

Je vois pas trop le rapport. Discuter entre thérians, oui pourquoi pas, mais là où je voulais en venir c'est que pour certaines personnes, déclamer à qui veut bien l'entendre, surtout à ceux qui ne sont pas concernés, que l'on est thérian (ou ci ou ça), c'est une manière de crier qu'on existe et se démarquer des autres, c'est là d'où je veux en venir. Au lieu de cela les gens devraient se demander pourquoi est-ce que le besoin d'en parler à tout le monde est si important à leurs yeux et à quoi ça renvoie (le fait d'exister aux yeux des autres etc...), et là ils auront une réelle réponse sur leur problème existentiel. Il n'est plus question de thérianthropie mais juste de mal être pour ces personnes et trouver sa place en société en tant qu'individu, ce que tout le monde affronte, thérian ou non.

On en revient à ce que Arkyendras disait en début de topic à propos des personnes qui se raccrochent à la thérianthropie pour se sentir supérieur. Ces personnes sont complexées ou mal dans leurs baskets et ont besoin de redescendre sur terre et se mettre au travail (sur eux-même). Chaque besoin irrepressible - d'être reconnu, de parler de sa thérianthropie à tout son entourage - devrait être questionné par la personne qui le ressent afin qu'il soit conscient des réelles motivations qui en sont le moteur.

C'est ça le principe du "soul-searching" - pas uniquement en savoir plus sur sa propre "nature", mais bel est bien une introspection de long en large qui va au delà de la thérianthropie.
avatar
Akhila
Membre de la Communauté

Messages : 82
Date d'inscription : 25/10/2009
Localisation : France

http://akhila.feralscribes.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le dire ou ne pas le dire?

Message  Coontail le Lun 7 Déc - 0:52

Parler de thérianthropie sans forcément s'y inclure, en restant neutre et objectif, présentant ça comme une culture a part entière..ça, c'est utile.
Ca attire une curiosité philosophie, ethnologique, scientifique, et nous permet d'avoir de précieuses informations sans forcement se mouiller (C'est vrai quoi...au fond, on cherche a mieux se connaitre, non ? On a pas d'interdiction de vote ou d'adoption a ce que je sache ? :p)

Coontail
Membre de la Communauté

Messages : 20
Date d'inscription : 17/10/2009
Age : 24

http://www.furaffinity.net/gallery/arkloud/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le dire ou ne pas le dire?

Message  Akhila le Lun 7 Déc - 1:20

En l'occurence je crois que le sujet actuel est plutôt sur "doit-on ou peut-on révéler notre thérianthropie à notre entourage", il ne s'agit pas de publications scientifiques. ^^ Enfin les réponses des gens qui ont posté vont dans ce sens, mais on peut élargir le débat.

Concernant les publications et études scientifiques, je suis extrêmement méfiant par rapport à l'apport de la communauté scientifique là dessus, c'est à double tranchant (je parle en connaissance de cause, car c'est aussi là dedans que je suis). En général c'est justement les études et le secteur scientifique qui mettent en lumière certains phénomènes, qui sont ensuite étiquettés et classifiés dans des petites boîtes selon les critères de ces "experts", ce qui mène parfois à choses absurdes. D'autre part il y a la question de la légitimité: de quel droit des non-thérians peuvent s'exprimer sur ce qu'est la thérianthropie, voir même avancer que leur opinion sur le sujet est plus valide que la parole des thérians eux-mêmes? Car c'est ce qu'il se passe dans d'autres domaines, et c'est notamment ce qu'il s'est passé pour la sociologie et l'anthropologie, que je connais bien, même si depuis une quarantaine d'année il y a plutôt la tendance inverse (depuis la 2e génération de l'école de Chicago), c'est à dire à revenir à la parole et au témoignage du sujet pour comprendre son univers. Mais tout ceci est vu au travers d'un filtre qui est parfois éloigné de ce que les personnes vivent vraiment. C'est comme le chamanisme qui est traité sur un plan purement symbolique, alors que pour les personnes qui le pratiquent, il est question de réalité non-ordinaire et pas juste du pouvoir du mythe.

Par exemple si la psychologie s'intéressait à la thérianthropie, elle aurait tôt fait de le classer parmi les troubles de l'identité ou les syndromes affairant au délire (avec classification comme maladie mentale qui va avec dans le DSM notamment). Donc est-il nécessaire que des personnes extérieures s'intéressent à cette culture, est-ce que leur apport est nécessairement pertinent? Non pas forcément. Est-il intéressant ou utile que les thérianthropes se prennent en charge et proposent leurs propres ressources et discours sur eux-mêmes? Certainement plus oui, surtout avant que le grand public ou les "experts" scientifiques s'emparent de ce terrain et les dépossèdent de leur parole. Tôt ou tard un psychologue ou un sociologue va s'intéresser au phénomène, ce qui exposera les thérians au reste de la communauté scientifique; donc après la question c'est, faut-il s'y préparer, se cacher pour retarder la chose, ou autre?

A chacun sa réponse. ^^ Jusqu'à maintenant on a jamais eût de réel retour de tous les chercheurs qui ont mené des sondages et questionnaires auprès des thérians, mais c'était des enquêtes superficielles. Maintenant si un sociologue ou psychologue décidait de se mettre sérieusement au travail, rien ne l'empêcherait de tirer les conclusions qu'il veut, que ça colle avec ce que nous vivons ou pas. Une fois que c'est publié auprès de ses pairs ou ailleurs, c'est fait, et cela touche des sphères auxquels les thérians n'ont pas accès pour démentir ces propos et participer au débat, et pour en revenir au sujet, cela attire aussi l'attention d'autres chercheurs et personnes sur la communauté thériane, avec tout ce que ça a de positif ou négatif (c'est à dire d'autres thérians qui trouvent leur chemin vers nous, ou d'autres personnes qui s'érigent en expert sur le sujet et font leur beurre dessus).

Il y a déjà eût des émissions aux USA qui ont invité un thérian sur leur plateau télé... ça donne toujours la même chose, ce sont des émissions à la Delarue pour faire du sensationnel, et non pas porter un message quelconque, et les personnes invitées sont généralement des cas, histoire d'enfoncer le clou ("ce sont des anormaux", "il a un grain", etc). Je pense que si on mettait un crétin qui balancerait des conneries sur la thérianthropie et les thérians à la télé dans une émission à la "c'est mon choix: je suis un loup-garou", personne ici n'apprécierait l'impact et résultat.

Entre la recherche scientifique et la médiatisation de ce qu'on y fait, il n'y a qu'un pas... ça finit toujours comme ça avec les sous-cultures.
avatar
Akhila
Membre de la Communauté

Messages : 82
Date d'inscription : 25/10/2009
Localisation : France

http://akhila.feralscribes.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le dire ou ne pas le dire?

Message  Admin le Mar 8 Déc - 0:46

Science sans conscience n'est que ruine de l'âme. (Rabelais)

Ah la communauté scientifique... Si noble et parfois tellement aveuglée par les oeillères de la méthode scientifique !
Le paradoxe de la pensée scientifique réside selon moi dans le fait qu'elle fige la connaissance en "vérité universelle". Mais existe-elle vraiment cette vérité universelle? De plus, pourquoi toute vérité serait-elle figée? "Rien ne se perd, rien ne se créé, tout se transforme" disait Lavoisier (un scientifique). Il en est de même pour la connaissance selon moi. Et c'est pour cela que toute vérité n'est que demi-vérité, car uniquement vraie dans le contexte de l'instant présent dans lequel elle (la vérité) s'est manifestée. Et ce n'est plus de la science, ça devient de la philosophie. Mais la science vient historiquement de la philosophie... Descartes lui-même place la métaphysique comme racine de la science... Et oui.

D'ailleurs, c'est pour ça que j'aime les citations, ça fait son impact dans l'instant présent où l'idée est citée. Sans vouloir se prétendre à une omniprésente spatiale et temporelle, elle laisse la possiblité d'être invoquée par toute âme sans discrimination.

Akhila a écrit: Que pourraient faire ces personnes de plus pour moi, à part comprendre que je peux agir de telle ou telle sorte car je suis d'après eux "un peu félin au fond"?

Effectivement, pas grand chose d'autre. Et ils n'ont pas à le faire. Tout simplement car chacun étant le mieux placé pour savoir pour lui même, c'est bien chacun sa réponse.

"Connais-toi toi-même." disait Socrate, inspiré par l'inscription du Temple de Delphes.
Et bien je dirais que le dire n'est pas seulement identitaire dans le sens de se créer une personnalité illusoire, mais également identifiant dans le sens de se donner la force de se connaître soi-même, le "soi" intérieur au travers de l'affirmation du "soi" extérieur.

_________________
Quand les Êtres Humains choisiront de se tourner à nouveau vers la Nature, ô combien ils seront étonnés de redécouvrir la Lumière Source, partout, autour d'eux, et en eux. L'Equilibre du Monde commence à l'intérieur de Soi. Mais la Sagesse de la Voie des Anciens sait qu'il nous faut encore du Temps et de la Patience avant d'atteindre une acceptable Harmonie. Qu'il en soit ainsi! L'Expérience de la Vie est soeur de la l'Evolution. Découvrir, Apprendre, Transmettre. Ainsi traversait autrefois les âges, l'héritage de la Connaissance...
avatar
Admin
Fondateur

Messages : 220
Date d'inscription : 28/08/2009
Age : 30
Localisation : Dans le passé, prêt à ressurgir si besoin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le dire ou ne pas le dire?

Message  Akhila le Mar 8 Déc - 3:07

Mais cette démarche d'affirmation de soi, je l'ai déjà mise en route en décidant de traduite ma pensée par écrit sur mon site. ^^

Mais effectivement au travers de ce que tu dis, je pense que ça me permet de synthétiser ma pensée par rapport à la question de "parler de soi ou non" quand on est thérian: en clair, ça m'intéresse de parler thérianthropie avec d'autres personnes animales. Ca ne m'intéresse pas de parler thérianthropie avec des personnes qui n'ont rien avoir avec le sujet. Et ça m'intéresse que les thérians constituent une parole pour elles et eux-mêmes, et je m'inscrit là dedans, en dehors des circuits scientifiques ou en tous cas dans lesquels ils sont des acteurs à part entière, et non pas de simple objets-sujets dont on parle sans les écouter. ^^
avatar
Akhila
Membre de la Communauté

Messages : 82
Date d'inscription : 25/10/2009
Localisation : France

http://akhila.feralscribes.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le dire ou ne pas le dire?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum